Le site de Viviane Micaud

Un décryptage des grands sujets de société pour ceux qui veulent agir

Archive for décembre 2009

La réforme du lycée de Luc Chatel : Une vraie réflexion, une avancée et des dysfonctionnements annoncés (1- les besoins)

Posted by Viviane Micaud sur 30 décembre 2009

Nous allons dans une série d’article analyser la réforme de Luc Chatel. La réforme du lycée est une problématique complexe avec de nombreux groupes de pressions qui ont des enjeux (de pouvoir ou de fonds de commerce).  Luc Chatel avait comme contrainte de diminuer le nombre d’enseignants.

Ma conclusion est qu’il a eu une vraie réflexion pour cette réforme et des choix stratégiques qu’il convient de décoder. Depuis la présentation de décembre 2009, pour laquelle le  principe de deux options totalement au choix a été abandonné, il n’y a plus d’infaisabilité majeure.  Par ailleurs, cette réforme sur un principe révolutionnaire pour l’Education Nationale que je soutiens parfaitement : il donne au « conseil pédagogique » de chaque établissement, la mission de déterminer le soutien adapté pour faire réussir les élèves. Pour cela deux heures sont réservées sur l’emploi du temps des élèves ainsi qu’un volant appréciable d’heures d’enseignants. Le conseil pédagogique est constitué de représentants des enseignants et de la direction de l’école. Avant Chatel, l’Education Nationale était spécialiste pour imposer des « méthodes miracles », en réalité efficaces uniquement dans des contextes très particuliers et chronophages, puis de communiquer que si l’Education Nationale était si inefficace c’était à cause des  enseignants qui ne mettaient pas assez de diligence à appliquer ces pseudo-géniales solutions. C’est une avancée que je salue, car elle est fondamentale.

Toutefois, Chatel a fait des erreurs d’analyse graves qui font que si sa réforme est appliquée en l’état, elle va conduire à une catastrophe. Les dysfonctionnements inévitables et prouvables sont les suivants:  une dévalorisation grandissante des bacs pros, une augmentation des taux d’abandon en Seconde, une augmentation considérable des orientations vers la filière généraliste (dans les faits la filière scientifique a été supprimée pour être transformée en filière généraliste), une  diminution des orientations vers les études scientifiques dans les études supérieures  (orientation pourtant vitale pour notre économie), une augmentation du taux d’abandon des baccalauréats technologiques pour les études supérieures et à terme la ruine économique de la France qui n’aura pas les moyens d’affronter les défis sans précédent de notre économie (les évolutions des équilibres économique, dues aux changements climatiques, à l’épuisement d’un grand nombre de matières premières dont le pétrole et à la nouvelle place de l’Inde et de la Chine ).

Ce premier article concerne le besoin de réforme du lycée : ce besoin repose principalement par les tensions ressenties dans la communauté éducative entre les bacs généraux. Nous verrons que le diagnostic sur les causes de ses tensions de Luc Chatel est faux, et sa réforme au lieu de les atténuer va les augmenter.  Un deuxième article va expliciter la cause des dysfonctionnements inévitables qui justifient quelques amendements de la réforme de Chatel.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Education, réforme du lycée | Tagué: , | Leave a Comment »